Conseil scientifique et médical

Thierry MAUGARD

Thierry est professeur de biochimie dans le département de Biotechnologies de l’Université de La Rochelle. Il a une formation en Biotechnologie et Biochimie avec un doctorat obtenu à l’Université de Toulouse en 1996. Il effectue sa recherche dans l’unité CNRS LIENSs où il dirige l’axe « Mécanisme d’Actions et Dysfonctionnements » de l’équipe « Approches Moléculaires Environnement-Santé » du laboratoire, équipe pluridisciplinaire qui développe des approches d’ingénierie biotechnologique au profit de l’obtention de molécules actives à bénéfice santé marqué.

Ses activités de recherche concernent principalement :

  • Le développement de bioprocédés verts de transformation et de valorisation des ressources marines et agricoles pour les secteurs pharmaceutique, cosmétique et nutraceutique ;
  • Le développement de nouvelles voies de synthèse ou de transformation enzymatique de biomolécules d’intérêt ;
  • Le développement de systèmes innovants de traitement thérapeutique sélectifs, de diagnostic ou de vectorisation d’actifs ;
  • Il a dirigé ou co-dirigé 11 thèses de doctorats dont 3 sont en cours. Il est l’auteur de plus de 63 publications scientifiques et de 10 brevets.

Nathalie BOISSEAU 

Nathalie est professeur en physiologie du sport à l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand.
Elle est également directrice du Laboratoire « Adaptations Métaboliques à l’Exercice en conditions Physiologiques et Pathologiques (AME2P) ». Ce laboratoire fait partie du « Centre de Recherche en Nutrition Humaine » (CRNH) d’Auvergne. Elle dirige également le Master « Activité Physique Adaptée et Santé » au sein de l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand.
Elle a une formation en physiologie de l’exercice avec un doctorat obtenu à l’Université de Rennes 2, et un post-doctorat réalisé à l’Université d’Oxford, Royaume-Uni.
Nathalie travaille sur les adaptations du métabolisme énergétique à l’exercice en fonction du sexe, de la composition corporelle et de l’état nutritionnel des sujets. Ses travaux, réalisés sur modèle humain ou animal, s’appliquent à des populations saines ou souffrant de pathologies métaboliques. Elle contribue à de nombreuses conférences et congrès, et participe à la formation des étudiants de l’Université Clermont Auvergne.
Enfin, Nathalie est membre de plusieurs sociétés savantes nationales et internationales dans le domaine de l’activité physique et de la nutrition.
Elle a publié plus de 55 articles originaux, trois ouvrages et réalisé plus de 12 chapitres au sein d’ouvrages collectifs français ou internationaux.

 

Jean-Marie BARD 

Jean-Marie est professeur de biochimie à la faculté de pharmacie, responsable du département de biopathologie de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest de Nantes. Il a rejoint Nantes en 1995, après neuf années passées à l’Institut Pasteur de Lille en tant qu’Assistant de recherche et seize mois de stage post-doctoral à l’Oklahoma Medical Research Foundation, Oklahoma City, USA. Sa recherche se focalise sur la biochimie et le métabolisme des lipoprotéines, ainsi que la recherche clinique en nutrition dans diverses situations cliniques. Son groupe de recherche appartient au CRNH (Centre de Recherche en Nutrition) Ouest France.
Actuellement, les thèmes de recherche majeurs développés dans son équipe concernent l’interaction entre les lipides et d’autres biomolécules avec le récepteur nucléaire LXR (Liver X Receptor), les conséquences de cette interaction sur le métabolisme du cholestérol et la prolifération cellulaire ainsi que la recherche de biomarqueurs de l’influence de l’alimentation sur le cancer du sein. Il est co-auteur de 133 publications internationales.
Jean-Marie est membre de plusieurs sociétés savantes : SFN (Société Française de Nutrition), ASN (American Society of Nutrition), NSFA (Nouvelle Société Française d’Athérosclérose), NACRe (Réseau Nutrition, Alimentation et Cancer), l’Institut Danone. Il est expert auprès du Ministère de la Recherche (MENRT) et expert scientifique de Biofortis, société dont il a été l’un des créateurs en 2002, désormais intégrée au groupe Mérieux depuis 2009.

Samy HADJADJ 

Samy est professeur d’endocrinologie diabétologie et maladies métaboliques à l’UFR médecine et pharmacie de Poitiers. Il exerce d’autre part les fonctions de praticien hospitalier au CHU de Poitiers. Il est chercheur au sein du centre d’investigation clinique de Poitiers, dont il porte le projet de renouvellement pour le contrat 2018-2022.
Il a une formation en médecine spécialisée en endocrinologie. Après une formation initiale à Clermont-Ferrand, il a obtenu, à l’Université de Nancy, son diplôme de docteur en médecine en 1995 et de spécialiste en endocrinologie diabète et maladies métaboliques en 1997. Il a aussi validé son diplôme d’enseignement supérieur complémentaire de nutrition en 2000 à l’Université d’Angers.
Il travaille sur les complications micro et macro vasculaires associées au diabète sucré et à l’obésité. Il a effectué une année sabbatique dans le département de néphrologie du Centre Médical du Duke, Durham, Caroline-du-Nord, USA.
Ses travaux réalisés sur la recherche clinique ont contribué à mettre en évidence le rôle de variant génétique dans les complications micro et macro vasculaire du diabète sucré et à identifier le rôle du déclin fonctionnel rénal comme un élément clé de la santé des sujets diabétiques.
Samy a été secrétaire général de la Société Francophone du Diabète (SFD), secrétaire de l’EDNSG (European Diabetic Nephropathy Study Group). Il a contribué à plus de 100 articles internationaux publiés dans des revues à comité de lecture.

Bruno GUIGAS 

Bruno est professeur assistant à l’Université de Leiden aux Pays-Bas, rattaché aux départements de biologie moléculaire et cellulaire et de parasitologie. Il a une formation en bioénergétique avec un doctorat obtenu à l’Université de Grenoble en 2003 et un post-doctorat réalisé à l’Institut de Duve de Bruxelles en Belgique. Ses activités de recherche, à la fois chez l’Homme et l’animal, sont centrées sur l’étude de la pathophysiologie de l’obésité et du diabète de type 2 à l’échelle moléculaire. Ses travaux antérieurs sur la metformine ont contribué à une meilleure compréhension du mécanisme d’action cellulaire de cet antidiabétique.
Afin de développer des approches innovantes pour le traitement des maladies métaboliques, la majeure partie de ses projets actuels est tournée vers le domaine émergeant de l’immunométabolisme et l’étude des interactions entre cellules immunitaires et métaboliques dans les principaux organes régulateurs de l’homéostasie glucidique. Il dirige ou a co-dirigé 7 thèses de doctorat et est l’auteur de plus de 70 publications scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture.

André MARETTE 

André est Professeur titulaire de la faculté de médecine de l’Université Laval au Canada. Il occupe un poste de chercheur à l’Institut de cardiologie et pneumologie de Québec et cumule la fonction de directeur scientifique de l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF) de l’Université Laval.
Il est aussi titulaire d’une Chaire de Recherche sur la pathogénèse de la résistance à l’insuline et des maladies cardio-vasculaires. Les travaux d’André sur les causes de l’obésité, du diabète et des maladies cardio-vasculaires, ainsi que sur le traitement de ces maladies, ont été publiés dans plus de 200 articles scientifiques et chapitres de livres.
Il a reçu plusieurs prix honorifiques dont le prestigieux Charles Best Lectureship Award de l’Université de Toronto, un prix international qui reconnait la contribution du titulaire à l’avancement de la recherche sur le diabète. André est rédacteur en chef de la prestigieuse revue scientifique American Journal of Physiology : Endocrinology & Metabolism et siège au comité éditorial de la revue Médecine/Science.