Centres de R&D

VALBIOTIS R&D en France

3 centres de R&D de pointe pour développer des produits de santé innovants basés sur le végétal

Pour développer ses produits, VALBIOTIS a construit un outil propriétaire original : VALBIOTIS R&D, une plateforme de Recherche et Développement intégrée, spécifiquement conçue pour la recherche sur les plantes et leurs applications dans le domaine des maladies métaboliques.
Cette entité transversale regroupe des équipes expertes et des infrastructures dédiées à la chimie du végétal, à la recherche préclinique sur le métabolisme et au développement clinique. Elle assure l’ensemble de la chaîne de développement des produits, de découverte des principes actifs aux études cliniques chez l’Homme.

VALBIOTIS R&D a été dimensionnée pour accroître la création de valeur à long terme et pérenniser l’autonomie de VALBIOTIS.

Chiffres clés

équipe

70%

des effectifs de VALBIOTIS dédiés à la Recherche et Développement.

Brevets

4

familles de brevets déposées depuis 2014 par VALBIOTIS.

Infrastructures

2600

m² dont 1200 m² dédiés à la Discovery et à la Recherche Préclinique.

Publications

8

communications sélectionnées par des congrès scientifiques et médicaux internationaux depuis juin 2016.

1. Un pôle expert pour la chimie du végétal

En partenariat avec l’Université de La Rochelle et le CNRS, le centre de La Rochelle conduit les recherches et les analyses nécessaires à l’élaboration des principes actifs et à leur perfectionnement. Ce travail est réalisé par des équipes spécialisées dans la chimie et les biotechnologies du végétal.

Le pôle de chimie du végétal assure :

  • La mise au point des procédés d’extraction réalisés sur les matières premières végétales et la caractérisation complète des extraits obtenus (identification des biomolécules, notamment) ;
  • Le perfectionnement des combinaisons de végétaux ;
  • La purification et la pharmaco-modulation de biomolécules et de certains extraits végétaux par les dernières techniques de bio-ingénierie ;
  • La transposition industrielle des procédés en relation avec nos partenaires extérieurs.

Ces équipes contrôlent également la conformité des matières végétales utilisées, en suivant des standards reconnus, comme les Pharmacopées Européenne (EDQM) et Américaine. Le respect de ces normes s’inscrit dans la volonté de VALBIOTIS d’appliquer les standards de qualité pharmaceutiques à des produits de santé d’origine naturelle végétale.

2. Une plateforme conçue pour la Discovery et la Recherche Préclinique sur les maladies métaboliques

Outil de pointe aux standards BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoire), la plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique a la charge d’évaluer le potentiel des principes actifs et de mener toutes les études précliniques nécessaires à l’initiation des premières études cliniques chez l’Homme.
Installé à Riom (France) sur 1200 m2, ce site de haut niveau scientifique se caractérise par :

  • Une grande capacité de criblage in vivo sur des modèles de maladies métaboliques ;
  • Des équipements et des méthodes de dernière génération, orientés sur l’étude du métabolisme à tous les échelons du vivant ;
  • L’application de standards de qualité élevés.

Expertes de l’étude du métabolisme, les équipes de recherche conduisent toutes les investigations in vitro et in vivo, pour générer des données à grande échelle, tant sur l’efficacité des produits de VALBIOTIS que sur leurs mécanismes d’action.

Des techniques spécifiques à l’étude du métabolisme, à tous les niveaux biologiques

Modèles in vivo – Diabète, NAFLD, Obésité, etc.

Culture cellulaire

Biochimie – tests enzymatiques, dosages plasmatiques, ELISA

Biologie moléculaire –  mARN/RT-QPCR, Western Blot, etc.

Physiologie – microchirurgie, clamp hyperinsulinémique et euglycémique

Histologie – coloration, immuno-histochimie, fluorescence

Composition corporelle par echoIRM

Calorimétrie indirecte

Respiration mitochondriale

Radiomarquage in vivo

3. Le pôle de développement clinique : les meilleurs standards pour la réduction du risque de maladies métaboliques

Une fois validé en préclinique, chaque produit fait l’objet d’un développement clinique rigoureux pour démontrer sa sécurité, sa tolérance et son efficacité sur populations cibles.
Ces plans de développement sont conçus et supervisés par le pôle de recherche clinique, basé à La Rochelle.
Les études cliniques sont menées par des CROs (Contract Research Organization) en relation avec des Centres Hospitaliers Universitaires en France et à l’international (Europe, États-Unis, Canada). Chaque étude est conduite selon le respect des Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) et en adéquation avec les standards ICH*.

* International Council for Harmonisation of Technical Requirements for Pharmaceuticals for Human Use

Des plans cliniques en deux Phases

  • Phase I/II : évaluation de la sécurité et de la tolérance du produit, obtention d’une preuve de concept d’efficacité (15 à 40 personnes) ;
  • Phase II : démonstration de l’efficacité du produit sur un ou plusieurs facteurs de risque de maladies métaboliques, définition de la dose journalière (plusieurs études incluant généralement plus de 400 personnes au total).

L’objectif final est de fournir des preuves non équivoques de sécurité, de tolérance, et d’efficacité sur des facteurs de risque des maladies métaboliques dans les populations cibles. C’est une condition sine qua non pour l’obtention d’allégations de santé auprès des autorités.