Partenaires scientifiques

La Rochelle Université
Université Clermont Auvergne
CNRS

Ces trois partenariats fondateurs, noués dès la création de Valbiotis, constituent depuis 2014 un accélérateur d’innovation pour le développement de substances actives d’origine végétale, grâce au partage d’expertise en biotechnologie et en sciences du métabolisme. Ces institutions sont co-détentrices de plusieurs des brevets de Valbiotis.

Université de Leiden (Pays-Bas)
Vanderbilt University (Nashville, USA)
INAF – Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (Université Laval, Canada)

Ces trois centres experts d’Europe et d’Amérique du Nord appuient activement les différents programmes de R&D menés par Valbiotis, avec l’apport de ressources scientifiques et techniques complémentaires dans le champ de la nutrition et des maladies métaboliques.

Laboratoire CarMeN  – Cardiovasculaire, Métabolisme, Diabétologie et Nutrition (Université Lyon 1, Inserm, INRA et INSA)
LAPEC – Laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire (Université d’Avignon)
Unité MEDiS – Microbiologie Environnement Digestif et Santé (INRAE et Université Clermont Auvergne)
M2iSH – Microbe, Intestine, Inflammation and Host Susceptibility (Inserm, INRA, Université Clermont Auvergne)

Ces quatre laboratoires de pointe français sont spécialisés dans l’étude des pathologies métaboliques, cardiovasculaires et digestives. Ils apportent des données exploratoires, qui enrichissent la connaissance des substances actives de Valbiotis, en fonction de leurs problématiques de recherche respectives (mécanismes d’action à l’échelon cellulaire et moléculaire, signalisation hormonale et intracellulaire, inflammation, microbiote et physiologie intestinale, entre autres).

Centre d’Investigation Clinique de Clermont-Ferrand (CIC1405, Inserm et CHU Clermont-Ferrand)

Affilié au CHU de Clermont-Ferrand, le CIC est un partenaire précieux pour la recherche clinique, notamment dans les premières phases de développement, grâce à son expertise et sa proximité avec l’écosystème de Valbiotis.

ADECAL-Technopole Nouvelle-Calédonie
IFREMER

Signé en septembre 2021, le partenariat tripartite entre l’IFREMER, ADECAL -Technopole et Valbiotis doit permettre de valoriser une banque de micro-algues à fort potentiel pour des applications en santé, sélectionnées depuis 2013 dans les eaux côtières de la Nouvelle-Calédonie. Le programme de R&D mené par Valbiotis sur ces souches devrait déboucher sur la commercialisation de nouvelles substances actives dans le domaine de la santé humaine. Leur production sera assurée en Nouvelle-Calédonie. Toutes les activités de R&D définies par ce partenariat sont réalisées dans le respect du protocole de Nagoya.

Institut de recherche intégré en sciences marines, IFREMER est un établissement public qui contribue au système de recherche et d’innovation national, ainsi qu’à l’espace européen de la recherche. ADECAL Technopole, une association loi 1901, intervient en faveur de la compétitivité et de l’attractivité de la Nouvelle-Calédonie par l’expérimentation, le transfert et l’innovation en contribuant à la valorisation des ressources naturelles marines et terrestres.